Alain Dumas (6e dan)

Portrait de Alain Dumas (6e dan)

Zone régionale: 

02 - Laval, Laurentides, Lanaudière, Outaouais et Abitibi-Témiscamingue


J'ai débuté le karaté en 1977, à l'âge de 17 ans. Le karaté a été pour moi une opportunité de relever un défi. J'ai toujours eu un immense besoin de bouger. Par le karaté, j'ai réussi à combler ce besoin. J'ai appris à maîtriser mes énergies et à développer une plus grande confiance en moi.

C'est Sensei Bryan Mattias, un collègue de classe au Cégep Montmorency à l'époque, qui m'a initié à cet art martial. Ce fût tout une révélation pour le jeune homme que j'étais. Le karaté m'offrait, en tant qu'art de combat, l'outil idéal pour mon développement personnel.

En 1984, après 7 années d'entraînement, j'ai obtenu le grade tant convoité de shodan (ceinture noire premier dan) et ce, devant Sensei Okazaki. Les autres grades se sont succédés et j'ai obtenu mon yondan (4e dan) en 2000. Les valeurs de respect et de loyauté associées au karaté m'ont toujours rejoint. C'est sans doute la raison pour laquelle j'ai commencé à donner des cours en 1985, au CEPSUM de l'université de Montréal. Un an plus tard, j'ai enseigné à Laval avec Julie Rousseau comme assistante. En 1987, l'instructeur de l'époque au Cégep de Saint-Jérôme a décidé de ne plus enseigner et j'ai repris la direction de ce Club.

Par la suite, j'ai concentré mes efforts au dojo de Saint-Jérôme, qui est devenu le Shingitai Karate-Do. Mon club, davantage axé sur une pratique martiale du karaté, a tout de même un volet compétitif. D'ailleurs, quelques-uns de mes élèves se sont démarqués comme compétiteurs aux niveaux régional (Laval - Laurentides), provincial (AKJQ) et national (ISKF). Ma créativité et mon désir d'aider les jeunes et les adultes me permettent de poursuivre l'enseignement et ce, depuis plus de 20 ans.

Aujourd'hui et plus que jamais, je suis toujours actif à l'entraînement. Je viens d'obtenir mon grade de 5e dan lors du camp d'été à Philadelphie, en juin 2008. Je continu l'entraînement avec l'objectif de me présenter au grade de 6e dan lorsque le moment sera venu. Cet objectif me force à avancer dans l'art de l'esprit et du corps et dans le respect des valeurs humaines. C'est d'ailleurs ce que j'essaie de transmettre à mes élèves.

Alain Dumas
Rokudan, AKJQ