Renée Kavanagh (5e dan)

Portrait de Renée Kavanagh (5e dan)

Zone régionale: 

04 - Côte-Nord, Bas Saint-Laurent, Gaspésie et Est du Québec


Mon entrée dans le monde du karaté, je la dois à la ténacité, voire même, à l’acharnement de mes deux meilleures amies d’enfance, Sonia et Hélène, alors toutes deux ceinture bleue. Après deux ans d’invitations soutenues de leur part, j’accepte, sans grande conviction, d’assister comme spectatrice à un cours de Karaté. Ce fut le coup de foudre! Tout le rituel, la non-violence, de même que l’autodiscipline m’ont tout de suite charmée. Je m’inscris donc à l’école de karaté Shotokan de Gaspé. Personne n’aurait pensé, et surtout pas mes parents, que je puisse m’intéresser à un sport de combat; moi, la toute petite et délicate qui avait fait pendant plusieurs années du ballet classique et de la danse.

C’est donc le 6 septembre 1986, que je me présente à mon premier cours avec comme instructeur, M. Roch Dion. Nous étions 65 ceintures blanches, un super beau groupe!

En 1987, le Cégep de Chicoutimi m’accueille pour des études en hygiène dentaire. Je me sens loin de ma famille et de mes amis et amies, mais combien heureuse; il y a là, un dojo de karaté Shotokan. J’y passe trois belles années avec Mario Lapointe et j’y réussis la presque totalité de tous mes examens de kyu.

En 1990, j’entreprends mon premier emploi à Ville Saint-Laurent. À cette époque, j’étais ceinture marron et je m’entraînais avec Bryan Mattias au dojo Shotokan JKA de Laval.

L’année suivante, je déménage à Rimouski. Comme il n’y a pas de dojo, je parcours les cinquante kilomètres qui séparent Rimouski de Mont-Joli de 3 à 4 fois par semaine, afin de poursuivre mon entraînement. Il n’est pas question d’abandonner le karaté. C’est à ce dojo que j’ai commencé à enseigner cette discipline. Mon instructeur était alors Daniel Gauthier.

En janvier 1995, Gérard Turcotte, nouvellement arrivé à Rimouski, y ouvre un dojo Shotokan. J’ai donc poursuivi mon entraînement et mon enseignement à Rimouski. Malheureusement, en 2002, Gérard doit se battre contre un cancer et je prends donc la relève du dojo et depuis ce temps, je suis la personne responsable du club de karaté Shotokan Rimouski inc.

Sur un plan plus personnel, c’est grâce au karaté que j’ai fait la connaissance de l’homme avec qui je partage ma vie aujourd’hui, Christian Godard. Il est ceinture noire 4e dan (Yondan), et il est depuis novembre 2003, instructeur en chef du dojo de karaté Shotokan Rimouski inc. C’est sûrement tout ce cheminement qui explique que mes deux enfants, Dominique et Ariane, font tous les deux du karaté.

Obtention de mes grades de dan:

  • SHODAN : le 25 juin 1992 à Chicoutimi devant Maître Takashina
  • NIDAN : le 18 novembre 2000 à Québec devant Maître Takashina
  • SANDAN : le 25 juin 2006 à Gaspé devant Maître Yaguchi

Un gros merci à tous mes instructeurs qui ont su me transmettre leurs connaissances et leur passion du karaté, particulièrement à Gérard, qui, pendant 7 ans, a été un instructeur et un partenaire d’entraînement remarquable et qui encore aujourd’hui veille sur moi et sur le dojo.

Renée Kavanagh
Godan, AKJQ